Sommaire

Ça fait déjà 2 ans que vous bichonnez votre véhicule acheté neuf. Seulement, vous angoissez déjà : le contrôle technique ? Quand dois-je le passer ? Ne vous inquiétez pas, nous vous disons tout sur ce premier contrôle.

Premier contrôle technique : réglementation

Textes

L'article R. 323-22 du Code de la route est clair :

  • À partir de la date de mise en circulation notifiée sur la carte grise, votre véhicule (moins de 3,5 t) doit être présenté dans les 6 mois avant ses 4 ans à un centre de contrôle technique.
  • Par la suite, le contrôle se fera tous les 2 ans, avec pour les véhicules utilitaires une visite complémentaire notamment pour le contrôle anti-pollution alternativement tous les 2 ans (un an la visite principale, l'année suivante la visite complémentaire).

Sanctions

Selon l'article R. 325-8 du Code de la route :

  • Le défaut de passage du contrôle technique est sanctionné par une amende de 4e classe :
    • 135 € dans un délai de paiement de 45 jours ;
    • minorée à 90 € si paiement sous 3 jours ;
    • majorée de 375 jusqu'à 750 € si paiement après 45 jours.
  • Le véhicule peut être immobilisé par les forces de l'ordre jusqu'au passage du contrôle technique avec la confiscation de la carte grise (il vous est délivré une attestation provisoire pour passer le contrôle dans les 7 jours).

Déroulement du premier contrôle technique

Après prise de rendez-vous, la présentation du véhicule avec sa carte grise permettra à l'opérateur de vérifier les 133 points de contrôle obligatoires.

Votre véhicule est conforme

Le centre de contrôle vous délivre  :

  • un procès-verbal de contrôle ;
  • une vignette de conformité collée au pare-brise : elle indique en gras la date du prochain contrôle ;
  • un timbre collé sur la carte grise : à partir de la date du contrôle, vous devez repasser un nouveau contrôle tous les 2 ans.

Votre véhicule est refoulé

Vous avez 2 mois pour remédier aux points litigieux et présenter à nouveau votre véhicule au contrôle technique. Si votre véhicule est refoulé pour une défaillance critique, la validité du contrôle technique est réduite au jour du contrôle. Cela signifie que votre véhicule ne peut plus rouler à partir de minuit le jour du contrôle.

Premier contrôle technique : choix du centre de contrôle technique

Au préalable, il est intéressant de savoir que votre choix n'est pas définitif et que vous pouvez indifféremment changer de centre à chaque échéance de contrôle technique.

Les critères de choix du centre sont :

  • Le tarif affiché : en moyenne 60 €.
  • Un argument de taille : savoir si en cas de contre-visite, celle-ci est comprise ou non dans la visite initiale.

Premier contrôle technique : se préparer

Bien que vous ayez peu de chance d'être refoulé au premier contrôle technique, il convient de mettre toutes les chances de son côté.

Effectuer un précontrôle technique chez un professionnel

Beaucoup de garages vous proposent des précontrôles : attention aux abus (dans ce cas, mieux vaut choisir un contrôle technique avec contrevisite gratuite).

Procéder vous-même à des contrôles simples

Pour un véhicule de 4 ans, vous éliminerez la plupart des points qui peuvent porter préjudice à la validation du contrôle technique :

  • contrôle de l'éclairage ;
  • contrôle de l'usure des pneus ;
  • fonctionnement de l'avertisseur sonore ;
  • état du pare-brise ;
  • état des balais d'essuie-glace ;
  • niveau du lave-glace ;
  • niveau d'huile ;
  • état des plaques d'immatriculation.

Fort de ces précisions, vous pouvez maintenant présenter sans inquiétude votre véhicule à son premier contrôle technique !

Pour en savoir plus :

Aussi dans la rubrique :

Déroulement du contrôle technique

Sommaire

La déroulement du contrôle technique

Contrôle antipollution Les points contrôlés

Les résultats du contrôle technique

Validité du contrôle technique PV contrôle technique